EZA MAGAZINE

Des emplois sains pour tous

Du 27 au 29 septembre 2017, un séminaire portant sur « Des emplois sains pour tous », organisé par CIFOTIE (Centro Internacional de Formação dos Trabalhadores da Indústria e Energia), avec l’aide financière d’EZA et de l’Union européenne, s’est déroulé à Lisbonne au Portugal.

La discussion sur des « emplois sains pour chacun » doit être basée sur les attitudes de tous les acteurs du travail et non seulement sur le respect de la législation.

Les changements constants sur le marché du travail de l'Union européenne obligent tous les acteurs à prendre des mesures telles que :

  • Créer des forums régionaux - Établir des partenariats avec les autorités locales, les représentants des secteurs ayant le taux d'accidents le plus élevé,
  • Concevoir et mettre en œuvre une stratégie pour faire connaître la campagne dans les médias et sur Internet,
  • Mener des actions de sensibilisation, d'information et de formation,
  • Vérification de l’intégration des bonnes pratiques.

Au cours de la discussion de ce séminaire, il a été vérifié que le résultat de bonnes conditions de travail favorisait la qualité de vie des travailleurs et la compétitivité des entreprises, en particulier la prévention, la consultation et la participation active des travailleurs à l'amélioration de l'organisation du travail, l’adoption de mesures pour améliorer le bien-être au travail, l’adaptation du travail à l'individu et l’assurance de la compatibilité avec la vie familiale, et la contribution à la santé physique et mentale des travailleurs.

En conclusion, il reste encore beaucoup à faire, tous les travailleurs, les représentants des partenaires sociaux et les partenaires institutionnels devant participer en ajoutant leurs remarques finales :

  • Contribution à la réduction des accidents du travail
  • Promouvoir, diffuser et mettre à disposition des méthodes de :
    • menée des enquêtes sur les accidents du travail,
    • collecte de données et traitement de l'information (en particulier pour les microentreprises, les petites et moyennes entreprises),
  • Améliorer l'information sur les risques professionnels à mettre à la disposition des entreprises et de leurs travailleurs,
  • Promouvoir la participation des travailleurs et de leurs représentants à l'analyse de

l'AT,

  • Typer les AT et les diffuser en tant que méthodologie de prévention,
  • Diffuser les méthodologies de calcul des coûts des accidents de travail,
  • Diffuser les bonnes pratiques en matière de prévention des risques professionnels,
  • Promouvoir la formation des acteurs sociaux et institutionnels à la prévention des risques professionnels.

Selon les thèmes abordés :

a) Le sujet ayant trait à des lieux de travail favorables à la santé pour tous les âges dans la Campagne européenne pour 2016-17 était, bien sûr, l'aspect central et pertinent de ce séminaire qui comprenait des experts et des représentants du Conseil d'administration de l'EU-OSHA qui a donné une grande valeur ajoutée à cet événement.

(b) Le rôle des partenaires sociaux et, par-dessus tout, l'importance pour les employeurs d'adopter les bonnes pratiques esquissées et abordées dans la campagne étaient la remarque-clé acceptée par tout le monde qui a demandé un plus grand engagement à travers la formation des employeurs qui est encore loin des objectifs.

(c) L'EU-OSHA devrait continuer au-delà de la campagne actuelle car c’est un facteur de contrôle et d'implication de tous les partenaires sociaux européens après 2016/17, la résolution de ce séminaire était la recommandation pour la Commission européenne de poursuivre le suivi de ce travail maintenant commencé.

d) Les partenaires sociaux ont reconnu à l'unanimité l'intérêt de cette campagne et le travail de partenariat qui reste à faire pour créer les mêmes conditions sociales pour tous et pour tous les âges, ce qui, en réalité, a été abondamment démontré comme inexistant jusqu'à présent.

e) Nous soulignons la participation active, de l'ouverture à la clôture de ce séminaire du Comité européen de coordination de l'EU-OSHA, de Dr. Emília Telo qui a ouvert le séminaire, participé à sa table ronde, qui l’a clôturé et qui en a rédigé les conclusions, induisant l’EU-OSHA à la précieuse contribution des partenaires sociaux dans le secteur de l'énergie.

f) Les deux autres membres du Conseil d'administration de l'EU-OSHA, représentant les employeurs et les travailleurs, ont également participé, ce qui a grandement enrichi ce séminaire, apportant de précieuses contributions à la campagne en l'associant à un secteur, celui de l’électricité et de l’énergie, où, en termes technologiques, on constatait pareillement un manque d'information et de participation. On a unanimement reconnu l'intérêt et la participation de cet important domaine technologique et socio-économique.

À la fin des discussions, tous les participants étaient convaincus qu’il y avait encore de grandes choses à accomplir, mais ils ont aussi pu acquérir une expérience de formation exceptionnelle à pratiquer dans leurs institutions.

La qualité et la représentativité des participants et des conférenciers représentant de grandes entreprises portugaises telles que la plus grande société portugaise EDP-Electricidade de Portugal, la Commission pour l'égalité dans le travail et l'emploi, l'Association portugaise pour la santé et l'hygiène au travail, le développement et la coopération internationale et l'autorité pour les conditions de travail au Portugal, attestent de la haute qualité de tout cet événement.

L’EU-OSHA du Portugal a inséré dans son site l'événement en mettant en avant l'intérêt des entités participantes, à savoir des entreprises qui y sont associées.

En tant que corollaire de ce séminaire, CIFOTIE a été invité par EU-OSHA Portugal à participer et à intervenir dans le séminaire pour clôturer la campagne qui aura lieu à Coimbra le 31 octobre 2017.