EZA MAGAZINE

Plates-formes

Chez EZA, nous ne travaillons pas seulement de manière bilatérale avec nos partenaires, nous avons également créé des plates-formes grâce auxquelles nos centres affiliés échangent entre eux sur des thèmes spécifiques et souhaiten mettre un accent particulier sur leur travail.

 

Plate-forme internationale pour l’égalité des chances IPEO

Contact : Heidi Rabensteiner (Arbeiter-, Freizeit- und Bildungsverein AFB).

L'autonomisation des femmes fait du bien à l'évolution de la société et de la collectivité. Nous en sommes convaincus. Et effectivement : il y a des choses qui bougent au niveau européen. De plus en plus de femmes travaillent, font carrière et occupent des postes haut placés dans la fonction publique et dans les conseils d'administration. Ce sont des exemples importants. Or malgré cette égalité des droits officielle, il reste encore beaucoup à faire pour imposer le principe de l'égalité des droits sur le marché du travail. Les mots-clés sont les suivants : accès au marché du travail, égalité salariale, perspectives de carrière, réglementations flexibles sur le temps de travail. Une protection sociale adéquate doit comprendre la reconnaissance des périodes consacrées à l'éducation des enfants et à la fourniture de soins pour la retraite. Enfin, il est nécessaire de créer davantage d'incitations pour les pères à partager la responsabilité familiale avec les mères. En tant que plate-forme internationale, l'IPEO fait un travail d'information sur ces thématiques et encourage l'échange de points de vue grâce à une rencontre annuelle. Notre groupe cible est constitué de femmes de l'espace européen qui s'engagent dans leurs pays respectifs à susciter une prise de conscience concernant les droits des femmes au travail et dans la société. Actuellement, les organisations syndicales et sociales qui participent sont italiennes, autrichiennes, allemandes, belges, serbes et lituaniennes. Nous avons pour ambition d'élargir le cercle et nous vous invitons volontiers à prendre contact avec nous.

Plate-forme internationale pour la coopération et la migration PICM

Contact : Maria Reina Martin, FIDESTRA-Portugal

Le thème de cette plate-forme est un thème récurrent : en effet, il ne s'agit de rien de moins que de la dignité humaine, que nous élevons au rang de mot d'ordre absolu en tant qu'agence européenne. Ce principe est justement bien souvent violé en ce qui concerne les réfugiés. Dans ce paradis qu'ils espèrent trouver en Europe, ce sont souvent l'exploitation et l'isolement social qui les attendent. Nous souhaitons agir contre cela. La PICM a été créée en 2004 par EZA et quelques-uns de nos membres et la plate-forme est devenue depuis 2009 une association propre qui est largement représentée dans l'Europe du sud. Car il est évident que les problèmes engendrés par la migration concernent en premier lieu les pays qui accueillent les personnes en exil. Les questions que nous nous posons ici touchent à la manière dont nous pouvons mettre fin à l'exclusion sociale des migrants, par exemple, ou à la manière dont nous pouvons promouvoir une cohabitation pacifique par l'intermédiaire de cet outil qu'est le dialogue social. Ainsi, nous donnons la priorité à des offres de formation continue et de cours ainsi qu'à un échange d'expériences continu entre nos membres. Nous comptons actuellement 22 organisations d'Espagne, d'Italie, du Portugal, de Pologne, d'Allemagne, de Roumanie et d'Albanie qui sont membres à part entière ou observateurs. Mais la PCIM est ouverte à d'autres membres qui partagent notre approche de travail et nos principes.

Vous trouverez ici le site officiel avec de plus amples informations.

Plate-forme pour l'enseignement PED

Contact : Józef Mozolewski, vice-président d'EZA

Où commence l'enseignement ? En voilà une question difficile. Toutefois, nous sommes tous sûrs d'une chose, à savoir que l'enseignement joue un rôle important dans la formation de chacun de nous. Ce à quoi le projet Europe ressemblera dans le futur en ce qui concerne l'enseignement dépend également du nombre de jeunes que nous pouvons passionner pour ce projet. Les enseignant(e)s réalisent à ce propos un travail fondamental qui n'est toutefois pas toujours récompensé à sa juste valeur. Par conséquent, notre plate-forme s'occupe de tou(te)s les travailleur(se)s du secteur de l'enseignement, entre autres par l'harmonisation de la vie familiale et de la vie professionnelle, et échange des expériences à propos des défis présents dans le travail pédagogique de chaque État membre. En raison des évolutions démographiques, des nouvelles technologies et de la mutation en cours du monde du travail, ces défis ne sont effectivement pas faciles à maîtriser. C'est pourquoi, dans le cadre de ce projet, des missions en lien avec l'apprentissage tout au long de la vie et la formation professionnelle sont également exécutées. Actuellement notre plate-forme accueille des membres originaires de Pologne, d'Autriche, de Bulgarie, de Slovaquie, de République tchèque, d'Espagne, des Pays-Bas, de Lituanie et de Hongrie. Si vous êtes intéressé(e), n'hésitez pas à vous adresser à notre interlocuteur dédié.

Plate-forme européenne des jeunes travailleurs PYW

Contact : Kristina Hamm, Nell-Breuning-Haus Herzogenrath

Les jeunes travailleur(se)s ne sont pas seulement l'avenir de notre économie, ils sont également l'avenir de notre projet européen. Ils ont considérablement souffert de la crise économique et de ses répercussions, avec des conséquences qui sont reconnaissables encore aujourd'hui au taux de chômage des jeunes toujours élevé dans certaines régions de l'Europe et aux formes d'emploi de moins en moins stables pour les jeunes, par exemple. Avec la Plate-forme européenne des jeunes travailleur(se)s, ce sont justement ces jeunes que nous voulons aider et représenter. « Together we can ! » est la devise de notre plate-forme. Sur un plan tout à fait pratique, nous cherchons à accroître le nombre de jeunes qui participent et interviennent à nos séminaires car ils sont la base et les experts du futur. Par ailleurs, grâce à notre plate-forme, nous donnons l'opportunité de discuter des divers défis auxquels les jeunes font face sur le marché du travail, de renforcer la prise de conscience concernant ces défis, d'échanger sur des pratiques et des expériences qui ont fait leurs preuves afin de développer des options d'action (communes). Notre plate-forme compte actuellement 30 membres. Il est primordial que les organisations membres d'EZA s'occupent encore davantage des questions liées aux jeunes ; nous voulons et pouvons apporter notre soutien à cet effet. Chaque organisation affiliée peut envoyer 2 participant(e)s de moins de 36 ans en tant que représentant(e)s des jeunes. Nous examinons les demandes et nous souhaitons aux nouveaux et nouvelles venus la bienvenue chez nous.