Les enseignants de plus de 50 ans

Du 30 novembre au 2 décembre 2018, une réunion du groupe de travail de la plateforme pédagogique intitulée : « Les enseignants de plus de 50 ans » a eu lieu à Gdańsk. Elle était organisée par KK NSZZ « Solidarność » (Komisja Krajowa NSZZ « Solidarność ») avec l’aide financière d’EZA et de l’Union européenne.

Dix-sept représentants d’organisations de travailleurs en provenance de huit pays de l’Union européenne ont participé à la réunion : de Pologne, des Pays-Bas, de Bulgarie, d’Autriche, du Portugal, de Slovaquie, de Hongrie et de Roumanie.

L’objectif du groupe de travail était de discuter et d’échanger des expériences sur les défis rencontrés par les enseignants de plus de 50 ans à l’ère de la numérisation omniprésente et le rôle des syndicats dans le domaine des actions nécessaires pour soutenir plus efficacement les enseignants de plus 50 ans.

La première présentation intitulée : « La diversité de l’âge des enseignants et les nouvelles compétences et capacités des enseignants » a été tenue par Lubica Cerna, la présidente de NKOS. Le deuxième sujet, « Les enseignants de plus 50 ans dans ces temps de défis résultant de l’omniprésent monde numérique », a été présenté par Elena Nalbantova, Podkrepa, présentant la situation en Bulgarie et Catalina Bonciu, Cartel Alfa, parlant de la situation des enseignants en Roumanie. Le troisième thème « La sécurité de l’emploi des enseignants de plus de 50 ans. « La clôture de la carrière professionnelle » a été présentée par Diederik Brink, CNV, Pays-Bas.

Le dénominateur commun de toutes les présentations a été la déclaration selon laquelle les changements apportés aux systèmes pédagogiques pouvaient non seulement s’appliquer aux enseignants de plus de 50 ans, mais devaient inclure tous les enseignants. L’autre point était que tous les enseignants doivent se former eux-mêmes parce que, de nos jours, la compétence numérique n’était plus un choix, mais une nécessité.

L’autre partie du programme était la partie atelier, où la tâche des participants travaillant en groupes était de discuter du « rôle des syndicats dans le soutien des enseignants de plus de 50 ans dans ces temps des défis résultant du monde numérique omniprésent » et de développer des recommandations pour les actions nécessaires au soutien efficace des enseignants de plus de 50 ans dans leurs besoins, leur développement et la sécurité de l’emploi à l’époque des défis découlant du monde numérique omniprésent. 

Après avoir présenté les résultats du travail de chaque groupe, les éléments les plus importants de la recommandation ont été retenus :

  1. Les dates et les questions de formation des enseignants devraient être fixées et adaptées aux besoins individuels.
  2. Tous les enseignants doivent être soutenus, non seulement les enseignants de plus de 50 ans, de sorte que les projets de changement devraient être créés pour tous les enseignants.
  3. Création d’un système bancaire par point/heure avec l’hypothèse que l’enseignant décide quand et comment il veut utiliser les points/heures accumulés.

Finalement, la nécessité d’identifier les priorités des questions et des problèmes dans les différentes organisations, que la plateforme pédagogique devrait prendre en main pour soutenir les syndicats, a été établie. Les membres de la plateforme ont également l’obligation de prendre des mesures dans leur pays/organisation suite à la recommandation adoptée lors de la réunion.

Programme de formation d'EZA 2019

Campagne « Lieux de travail sains : gérer les substances dangereuses »

Journée 2019 des comités d’entreprise allemands à Bonn