Emplois de qualité : du salaire minimum à une économie de l'innovation et de nouvelles tendances en matière d'emploi dans les États baltes par rapport à d'autres pays européens

Du 8 au 10 juin 201, à Jurmala, en Lettonie, un séminaire portant sur « Emplois de qualité : du salaire minimum à une économie de l'innovation et de nouvelles tendances en matière d'emploi dans les États baltes par rapport à d'autres pays européens », organisé par LKrA (Latvijas Kristīga Akadēmija), avec l’aide financière d’EZA et de l’Union européenne, a eu lieu à Jurmala en Lettonie.

Cinquante-neuf représentants d’organisations de travailleurs en provenance de Lettonie, de Lituanie, d’Estonie, de Pologne et de Finlande ont participé au séminaire.

L’aspect le plus important du projet était a) la référence urgente à la cible de renforcement des objectifs de la stratégie Europe 2020 et de partage de la responsabilité sociale à définir conjointement les tâches économiques et politiques du jour de la Commission européenne ; b) la recherche des réponses coopératives au problème complexe de la compréhension qualitative et innovante des innovations de travail : la recherche de solutions pour les critères de qualité des innovations sur le lieu de travail a été au cœur des rapports et des discussions ; c) la présentation de l’implication des travailleurs dans les innovations modernes régionales. La visite d’une usine de drones » – le gagnant du prix des innovations dans les Pays baltes-2016 ; d) le séminaire a encouragé les travailleurs et les employeurs à développer les idées de dimension européenne de l’importance des innovations dans les institutions, ils travaillent pour accroitre la motivation et la productivité.

Le projet était important à l’instant parce qu’aujourd’hui, les stratégies d’innovations sur le marché du travail dans le contexte européen revêtent une grande importance car dans les années à venir, l’UE dépendra dans une large mesure de la « bataille d’idées », impliquant une grande variété d’acteurs, y compris les partis politiques, les gouvernements, les syndicats, les organisations d’experts pour qu’ils soient confrontés les uns les autres à leur croyances et à leurs discours sur la justice sociale, la démocratie, l’efficacité et le développement. Les syndicats ont une variété de fonctions et d’identités qui vont souvent au-delà de la simple représentation des intérêts économiques de leurs membres : ils peuvent être également des acteurs de classe opposés au système capitaliste et aux acteurs sociaux représentant les intérêts de la société en général et être aussi responsables de la performance de l’innovation en Europe. Le séminaire a contribué à l’évaluation actuelle et aux voies de développement des innovations sur les lieux de travail dans les États baltes par rapport aux autres pays de l’UE et aux objectifs stratégiques de l’Europe-2020 à atteindre.

Les champs thématiques suivants ont été discutés :

- la productivité et l’efficacité : l’innovation ouverte et le rôle des syndicats pour la promotion du capital social ;

- le système d’innovation dans les États baltes et l’aide du Gouvernement pour son développement ;

- les innovations de qualité, l’individualisation et les relations d’emploi ;

- comparaison de l’évolution du rôle des syndicats en Lettonie, en Lituanie et en Estonie ;

- l’actionnariat salarié dans les États baltes – les avantages pour les organisations innovantes ;- les perspectives économiques et les défis pour la promotion des innovations sociales dans l’UE ;

- le rôle de la gestion des connaissances pour le soutien aux innovations dans le contexte multiculturel de l’UE ;

- l’importance de l’éducation et de la formation tout au long de la vie ;

- l’économie innovante et le rôle des syndicats dans celle-ci : exemples de l’Europe occidentale ;

- les innovations sur le marché du travail et le rôle des nouvelles technologies – critériologie et modèles d’évaluation pour les syndicalistes ;

- la science, la recherche et la mise en œuvre des innovations.

En raison du temps investi pour la préparation et du travail effectué avant le séminaire, pour l’excellente préparation mutuellement convenue du séminaire par le comité organisateur d’EZA et le sénat de l’Académie chrétienne lettone (LCA), en collaboration avec la LBAS (Confédération des syndicats libres de Lettonie) – tous les discours étaient parfaitement préparés et de première classe. Nous mentionnons M. Pēteris Krīgers, ex-président de la Confédération des syndicats libres de Lettonie – son rapport sur la comparaison du rôle de la TU pour le développement des innovations de qualité dans les différents pays de l’UE ; M. Māris Ēlerts, expert senior des services d’innovations du Ministère de l’économie, sur la croissance du système d’innovations et le rôle du Gouvernement et de tous les partenaires sociaux dans le soutien et le développement. La compréhension approfondie du sujet choisi dans le contexte des objectifs stratégiques d’Europe-2020 a été présenté par Dr.oec. Remigijus Civinskas (Université Vytautas Magnus, Lituanie) et la Confédération lituanienne des industriels. Une analyse sociologique pointue avec des conclusions a été présentée par le professeur associé, M. Juris Osis, qui a accompli une double tâche : lecture du rapport envoyé par Sir Leen La Riviere (NE) sur l’expérience économique des innovations aux Pays-Bas et qui a analysé le rôle spécial de NT : de la critériologie et des aspects de l’évaluation pour les syndicalistes.

Tous les participants au séminaire ont été encouragés à réaliser leur travail quotidien :

a)    responsabilité pour la propagation d’une atmosphère d’ouverture, de confiance et d’attitude novatrice à l’égard des tâches à accomplir dans le contexte du bien commun et des objectifs d’amélioration d’Europe-2020,

b)    demande de mise en réseau supplémentaire sur le rôle commun du développement de l’économie de l’innovation et de plateforme d’échange durable des bonnes pratiques,

c)    attitude positive à l’égard du « Réseau d’innovation européen sur le lieu de travail » permettant de partager les connaissances et apprendre des autres.

Tous les participants au séminaire ont soutenu l’avis que le séminaire était d’une valeur théorique et pratique pertinente. Ils ont été encouragés (et cela est d’une grande valeur !) à investir leurs efforts quotidiens sur une valeur théorique et pratique pour la conscience européenne et le bien commun eu égard aux innovations sur le lieu de travail. On leur a rappelé comment utiliser et comprendre les questions-clés des innovations en tant que mandat pour la performance de l’innovation dans l’UE. Ils ont obtenu des connaissances précises sur la numérisation, la servitisation, les modèles de gestion perturbateurs et l’efficacité des ressources. Des conseils utiles ont été donnés pour les stratégies des organizations de travailleurs : ce qui pourrait être fait pour réduire les différences aux niveaux nationaux au niveau paneuropéen ; beaucoup de connaissances sur les questions de solidarité et la justice sociale.

Programme de formation d'EZA 2019

Campagne « Lieux de travail sains : gérer les substances dangereuses »

Journée 2019 des comités d’entreprise allemands à Bonn