EZA MAGAZINE

Emprunter de nouvelles voies – utiliser efficacement de nouvelles méthodes dans le travail de formation - partie 1

Plus de 20 responsables de formation d’organisations membres d’EZA venus d’Autriche, de Belgique, de Croatie, d’Allemagne, d’Espagne, de Lituanie, des Pays-Bas, du Portugal et de Roumanie se sont réunis du 25 au 28 juin 2018 à Lisbonne pour un séminaire intitulé « Emprunter de nouvelles voies – utiliser efficacement de nouvelles méthodes dans le travail de formation ». La formation était organisée par NBH (Nell-Breuning-Haus), avec le soutien d’EZA et de l’Union européenne.

Le séminaire a tout d’abord abordé des principes théoriques concernant la formation, son évolution dans l’histoire, son sens et sa finalité, ses acteurs et ses formes. Avec la formatrice pour adultes et directrice de l’Académie de Formation continue scientifique de la Technische Hochschule de Cologne, Ilona Arcaro, un aperçu de ce sujet a été établi et les changements dans l’apprentissage et l’enseignement en raison d’Internet et des smartphones ont également été mis en avant. Que ce soit dans l’enseignement ou dans l’apprentissage, ces nouvelles technologies élargissent les possibilités dans l’éducation formelle (école/université), dans l’éducation non formelle (extrascolaire) mais également dans l’éducation informelle (individuelle, non contrôlée). La question de la distinction entre didactique de facilitation et didactique de production a également occupé une grande place. À titre d’exemple pour de nouvelles théories, le modèle LENA a ici été présenté par le professeur R. Arnold. L’acronyme « LENA » signifie Apprentissage vivant et durable (Lebendiges und nachhaltiges Lernen). Pour conclure la première journée, Norbert Klein du bureau d’EZA a une nouvelle fois expliqué les exigences spécifiques quant aux séminaires d’EZA et les a intégrées dans le contexte de la programmation du séminaire.

Le deuxième jour, la partie atelier du séminaire a abordé le fait de créer des mesures de formation de telle manière que les contenus d’apprentissage transmis se complètent bien mutuellement et soient organisés de manière à ce que les savoirs acquis puissent être ultérieurement consultés et utilisés efficacement. Cela nécessite une grande concentration dans les conditions particulières des séminaires européens avec des langues différentes, des participants aux origines différentes et des besoins d’apprentissage différents. Par ailleurs, des méthodes et techniques d’activation qui peuvent susciter de nouvelles dynamiques pour l’apprentissage et qui sont simples à utiliser, même dans des activités pédagogiques européennes, ont été présentées. Lors d’une simulation de planification, les participants ont également pu apporter leurs propres projets de séminaire avec leurs contenus, les programmes et les objectifs et ils ont pu choisir les méthodes correspondantes. Les planifications présentées ont alors été analysées par l’experte afin d’obtenir des conseils et d’autres suggestions ont été faites.