EZA MAGAZINE

L'efficacité des systèmes nationaux de protection sociale

Un groupe de travail sur « L'efficacité des systèmes nationaux de protection sociale » s’est réuni à Predeal, en Roumanie, du 5 au 8 octobre 2017, cette réunion ayant été organisée par CNS « Cartel Alfa »/F.N.CORESI (Confederaţia Naţională Sindicală « Cartel Alfa »/Fundaţia Naţională CORESI), en coopération avec EZA et l’aide financière de l’Union européenne. Le groupe de travail faisait partie de la série de projets d’EZA sur les « Stratégies des institutions européennes – le socle européen des droits sociaux ». Quarante-trois représentants d’organisations de travailleurs en provenance de Roumanie, de Bulgarie, du Portugal et de Belgique ont participé au groupe de travail.

L'un des aspects les plus importants du séminaire était le fait que des représentants d'une vaste échelle d'institutions et d'organisations réunies autour d'une même table ont eu la possibilité d'échanger leurs opinions et leurs expériences, enrichissant ainsi l'image de la société actuelle perçue sous différents angles.

L’autre aspect important du séminaire était le fait que les participants aient pu développer des connaissances sur la manière dont les systèmes de sécurité sociale étaient organisés dans d'autres États membres de l'UE et sur le développement historique de la dimension sociale de l'Europe. En outre, l'événement s'est déroulé à un moment crucial, car le gouvernement roumain avait proposé de changer radicalement la façon dont les cotisations sociales sont payées. De cette façon, l'événement a permis à la confédération syndicale nationale de renforcer ses connaissances pour s'impliquer dans le dialogue social et si ce n’est, dans le dialogue et dans l'action sociale.

Au cours des différentes sessions du séminaire, les thèmes principaux suivants ont été discutés :

  • Le marché du travail européen est-il correct ?
  • L’efficacité des systèmes nationaux de protection sociale
  • Les différences et les similitudes entre les systèmes nationaux de protection sociale – groupe de travail.
  • Les propositions des organisations syndicales pour le pilier social européen

Les participants ont identifié plusieurs actions futures :

  1. Action commune visant à arrêter l’action du Gouvernement roumain consistant à faire peser les contributions sociales entièrement sur les travailleurs ayant ainsi toute la responsabilité des systèmes nationaux de protection sociale. 
  2. Plan d’action des syndicats pour augmenter le soutien du Gouvernement national à l’adoption du pilier social et du paquet proposé par les initiatives législatives européennes pour faire respecter les vingt principes et les droits. Le pilier peut être utilisé comme point de référence pour que la Confédération syndicale nationale se réfère aux réunions trilogues avec le Gouvernement.
  3. La Confédération syndicale nationale Cartel Alfa demande la modification de la loi sur le dialogue social afin de permettre et de rétablir un véritable dialogue social et des négociations collectives à tous les niveaux et de garantir le respect des droits syndicaux à tous les travailleurs atypiques pour qu’ils bénéficient des mêmes avantages que les travailleurs conventionnels.
  4. Échange d’expériences avec les organisations syndicales étrangères
  5. Promotion de mesures en faveur du vieillissement de la population active, de l’accès aux soins de santé et aux services essentiels.
  6. Une action commune pour résoudre les problèmes sociaux auxquels sont confrontés les travailleurs roumains et leurs syndicats, y compris les inégalités croissantes, les bas salaires, les emplois précaires et les mauvaises conditions de travail qui entravent leur capacité à bénéficier des droits du travail de l’UE.