Plus d'emplois et de meilleure qualité

75 % de la population âgée de 20 à 64 ans devrait avoir un emploi d’ici à 2020, selon le premier objectif des cinq objectifs clés que l’Union européenne a formulé dans sa stratégie « Europe 2020 », et au moyen desquels elle veut montrer les issues qui pourraient permettre de sortir de la crise financière et économique et une vision de l’économie sociale de marché pour le 21ème siècle.

Outre l’objectif de permettre si possible l’accès à l’emploi à beaucoup de gens en Europe, le défi d’améliorer la qualité du travail a la même importance, aussi bien concernant la qualité des contrats de travail que la qualité des conditions existant sur le lieu de travail.

L’augmentation dramatique des relations de travail atypiques ainsi que des emplois avec un salaire ne suffisant pas à couvrir les besoins vitaux immédiats des travailleurs entraîne que non seulement les gens se retrouvent sans travail mais qu’en outre de plus en plus de travailleurs se retrouvent dans des situations de vie précaires qui rendent difficiles ou même impossibles toute sécurité et toute planification pour eux-mêmes et leur propre famille.

La responsabilité sociale des entreprises est un instrument qui représente les critères de qualité des conditions de travail et de leur amélioration. Ce concept place au premier plan les mesures que les entreprises peuvent prendre sur une base volontaire au-delà des dispositions légales. Cela ne doit pas nous faire oublier que dans quelques domaines, comme par exemple la sécurité et la protection de la santé sur le lieu de travail, le respect total des prescriptions légales des entreprises représenterait déjà à lui seul un progrès vis-à-vis du statu quo.

La brochure est parue en anglais et peut être commandée chez EZA.

Programme de formation d'EZA 2019

Campagne « Lieux de travail sains : gérer les substances dangereuses »

Journée 2019 des comités d’entreprise allemands à Bonn