Les petites et moyennes entreprises dans l'Union européenne

Même si l’attention du public est dirigée la plupart du temps vers le dialogue social dans les grandes entreprises, un nombre prépondérant de travailleurs et de travailleurs en Europe est employé dans les petites et moyennes entreprises (PME).

Quelles posssibilités sont offertes aux employés dans les PME pour qu’ils participent aux décisions importantes dans la politique de l’entreprise ? Comment concilier la cogestion et les structures particulières des petites entreprises et des entreprises les plus petites ? Et comment se conçoit le dialogue entre les employeurs et les employés dans les pays respectifs et les branches respectives ? Ces questions caractérisent le défi à relever par les syndicats et les organisations de travailleurs en relation avec les PME en Europe, et cela d’autant plus que la phrase suivante est toujours valable : plus une entreprise est petite, moins il est vraisemblable de trouver des travailleurs syndicalement organisés et un système de comité d’entreprise fonctionant dans la pratique.

Dans le cadre de son travail de recherche en 2008, grâce aux pays sélectionnés (la Belgique, le Danemark, l’Italie, la Slovénie et la Slovaquie) et les branches sélectionnées (industrie textile et industrie de l’habillement, commerce de détail et économie du bâtiment), EZA a donc analysé la situation du dialogue social et ses possibilités de renforcement dans les PME en Europe. À cet endroit, je remercie les organisations d’employeurs et de travailleurs qui ont permis l’inventaire du dialogue social dans les PME, dans les pays et les secteurs nommés, en remplissant le questionnaire que nous avions élaboré.

Cette brochure est disponible en allemand, anglais, espagnol, français, italien et hongrois et peut être demandée à EZA.

Programme de formation d'EZA 2019

Le nouveau président d’EZA : Luc Van den Brande

Campagne « Lieux de travail sains : gérer les substances dangereuses »