Parution des contributions d’EZA au dialogue social 32 : Des emplois verts

La gestion respectueuse de l’environnement est devenue un impératif constant, compte tenu de la portée dramatique attendue du changement climatique et de la nécessité absolue d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Ce principe est ancré dans de nombreux pays européens et également dans la politique de la Commission européenne et devenu un processus politique durable. EZA, en tant que réseau d’organisations de travailleurs agissant sur la base de la doctrine sociale chrétienne, cela étant une préoccupation particulière, en particulier du point de vue éthique : « le climat est le bien commun de tous pour tous », comme le dit le pape François dans son encyclique Laudato si.

Dans l’UE, cet objectif se reflète, entre autres, dans la « stratégie Europe 2020 » par la croissance intelligente, durable et inclusive comme moyen de surmonter les faiblesses structurelles de l’économie européenne, d’améliorer la compétitivité et La productivité et de renforcer l’économie sociale de marché durable. D’autres initiatives de l’UE poursuivent également des objectifs de politique climatique et énergétique, tels que la feuille de route pour la transition vers une économie compétitive pauvre en CO2 jusqu’en 2050 ou la feuille de route énergétique 2050. On mentionne expressément le rapport avec la poursuite des approches politiques eu égard au changement climatique, en formulant des objectifs concrets pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, augmenter la part d’énergie produite à partir de sources renouvelables et accroître l’efficacité énergétique

Il est clair que des changements considérables, qui auront de façon significative des conséquences sur l’économie et sur le marché du travail, sont nécessaires pour atteindre ces objectifs ambitieux de l’UE.

Cela inclut la transformation des secteurs industriels qui polluent l’environnement ainsi que l’introduction et le développement de technologies respectueuses de l’environnement et économes en énergie dans de nombreux secteurs économiques et environnements de vie. À leur tour, de nouveaux secteurs économiques pour la production, l’utilisation et la maintenance de techniques innovantes sont ainsi créés.

Ces changements ont évidemment également des conséquences sur le monde du travail : de nouveaux emplois peuvent être créés et les besoins en compétences professionnelles peuvent changer. Mais, de tels processus de transformation économique entraîneraient également des effets de rationalisation et des pertes d’emplois ou des changements structurels.

Toutes ces questions exigent l’action des organisations de travailleurs et leur orientation dans le dialogue social. À cet égard, EZA a une fois de plus organisé une série de séminaires sous la rubrique « Des emplois verts » qui ont abordé les aspects tout à fait différents de l’action écologique et les défis correspondants pour les organisations de travailleurs.

La présente brochure rassemble les résultats de ces événements de formation et vise à montrer, surtout à partir du monde de l’expérience des organisations de travailleurs, l’éventail mis en évidence par ce thème dans le dialogue social et les recommandations d’action appropriées.

Avec cette publication, nous voulons transmettre ces observations avant tout à d’autres représentants-es des organisations de travailleurs ainsi qu’aux politiciens-ennes et contribuer à ce que l’Europe soit à la hauteur de ses responsabilités en ce qui concerne le changement climatique mondial ainsi que sa responsabilité économique et sociale sur le marché du travail.

La brochure est parue en allemand et en anglais. L’auteure est Marta Jędrych.

DE   EN

Programme de formation d'EZA 2019

Campagne « Lieux de travail sains : gérer les substances dangereuses »

Projet spécial d'EZA pour les organisations de travailleurs dans les Balkans de l'Ouest