Entretien avec Piergiorgio Sciacqua, co-président de l'EZA

- Quelle est la première pensée qui t'a traversé l’esprit après ta réélection ?

Lors de ma réélection au poste de co-président, ma première pensée a naturellement été un sentiment de gratitude pour les encouragements qui me sont adressés alors que je ne les considérais pas comme acquis. D'autant plus que j'ai conscience de la grande charge de travail associée à cette reconduction pour les quatre prochaines années. 

En outre, je suis d'avis que l'engagement doit être renforcé afin de consolider le réseau de l'EZA et le travail des diverses plateformes.

- Quelle est la motivation qui te pousse à poursuivre à la co-présidence de l’EZA ?

La présidence partagée avec Bartho ainsi que le travail avec Norbert et Roswitha ont été marqués par un engagement fort et selon moi, cette collaboration a porté ses fruits. J'ai moi-même participé à la croissance de l'EZA au cours de ces quatre dernières années et je pense donc pouvoir exercer cette fonction à l'avenir avec un haut sens des responsabilités afin de concourir à la consolidation de l'ensemble de notre réseau.

- Quels sont tes objectifs pour et avec l’EZA au cours des quatre prochaines années ?

Parmi les objectifs principaux, je citerais la contribution de l'EZA à l'intégration européenne des pays des Balkans occidentaux et la promotion du dialogue social dans ces pays qui doivent encore composer avec les conséquences de l'aliénation communiste. En effet, là-bas, il n'est pas du tout évident de parler de libre participation, de syndicats et de coopération !

A mon sens, nous devons garder cet objectif en ligne de mire afin de poursuivre et d'intensifier, à l'avenir, tous les efforts déjà entrepris. Un autre objectif qui, pour moi, revêt une importance primordiale est la suppression de la méfiance qui divise nos membres dans le nord et le centre de l'Europe et nos membres sur le pourtour méditerranéen. Il est essentiel d'apprendre à renforcer la coopération entre nous et avant tout, à mieux nous connaître.

En définitive, nous comprendrons tous et toutes que nous sommes confrontés à un seul et même défi, à savoir l'édification d'une Europe plus sociale, forte et unie. Nous nous devons tous de ne pas perdre de vue les valeurs partagées par les peuples européens.

- Quels sont, en quelques mots, les traits saillants du président Bartho Pronk ?

Au niveau personnel, Bartho se distingue, selon moi, par sa grande fiabilité et j'ai, pour lui, beaucoup de sympathie. Au niveau politique, il peut se targuer d'une longue expérience et d'une clairvoyance pragmatique.

 

Programme de formation d'EZA 2019

Campagne « Lieux de travail sains : gérer les substances dangereuses »

Journée 2019 des comités d’entreprise allemands à Bonn